Navigation – Plan du site
Comptes rendus/Book review

C. Vandermotten, P. Marissal (avec la collaboration de A. Dubreucq et J.C. Defraigne), La production des espaces économiques, Tome II

Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, 2003
Julien Vandeburie
Référence(s) :

C. Vandermotten, P. Marissal (avec la collaboration de A. Dubreucq et J.C. Defraigne) (2003), La production des espaces économiques, Tome II, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles

Texte intégral

1On attendait avec impatience la suite de l’imposant ouvrage de géographie économique des spécialistes de l’ULB. Nous n’avons pas été déçus. Le livre regorge d’informations pertinentes et continue le tour du monde entamé dans le tome précédent, lequel contenait les analyses de la production économique des espaces belges et européens. Le présent tome commence par les Etats-Unis, en expliquant clairement les conditions de son intégration dans le centre de l’économie-monde mais aussi des nombreuses différences internes au pays, les fameuses « ceintures ». Ensuite les auteurs se tournent vers la périphérie et en examinent les conditions socio-économiques. Le monde agricole, l’industrialisation, l’urbanisation l’éducation sont étudiés avant une très bonne conclusion sur les réalités de l’intégration de la périphérie. Le chapitre VII envisage les liens entre croissance démographique et développement par de nombreux calculs et exemples. Le chapitre VIII, consacré à la formation du système de l’économie-monde, est le chapitre central de ce tome, voire des deux tomes qui constituent l’ouvrage. La structuration du centre ayant été examinée dans le premier tome, il s’agit davantage ici de la mise en place de la géographie des relations centre-périphérie. Procédant par ordre chronologique, les auteurs étudient par des exemples tels que l’Inde, le pétrole, des multinationales comme celles du textile et de l’automobile, des enjeux d’un intérêt certain. La dernière partie du chapitre, relative aux transactions internationales et à la géographie du commerce mondial, est très instructive. Enfin, le dernier chapitre s’intéresse aux structures spatiales des pays de la périphérie. Les monographies (R.D. Congo, Côte d’Ivoire, Brésil, Chili, Mexique, Algérie, Iran, Corée du sud, Chine) sont très bien faites, quoiqu’on puisse trouver un peu courts les commentaires sur la Chine. Un exemple d’ancienne économie planifiée aurait été bienvenu. En outre, on se demande parfois à quoi servent toutes ces cartes et tous ces tableaux. Ils apparaissent sous-utilisés dans de nombreux cas, par exemple les figures 135, 202, 213. La qualité des cartes laisse parfois à désirer : dans les figures 158, 160, 161, 183 et 212 par exemple, on ne peut pas distinguer les deux dernières classes. En conclusion l’ouvrage passionnera les connaisseurs mais impressionnera peut-être les néophytes, son contenu dense restant une de ses marques de fabrique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julien Vandeburie, « C. Vandermotten, P. Marissal (avec la collaboration de A. Dubreucq et J.C. Defraigne), La production des espaces économiques, Tome II », Belgeo [En ligne], 4 | 2003, mis en ligne le 14 février 2016, consulté le 24 juin 2017. URL : http://belgeo.revues.org/16752 ; DOI : 10.4000/belgeo.16752

Haut de page

Auteur

Julien Vandeburie

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Belgeo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Fondation Universitaire/Universitaire Stichting
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS
  • Logo National Comittee of Geography
  • Logo SRBG
  • Revues.org