Navigation – Plan du site
Comptes rendus – Book review

P. Vellinga, “Le changement climatique, mythes, réalités et incertitudes”

Éditions de l’Université de Bruxelles, Collection de poche UBlire, Bruxelles, 2013, 160 p., ISBN 9782800415352
Réginald Lorrain
Référence(s) :

P. Vellinga, “Le changement climatique, mythes, réalités et incertitudes”, Éditions de l’Université de Bruxelles, Collection de poche UBlire, Bruxelles, 2013, 160 p., ISBN 9782800415352

Texte intégral

1Voici un petit livre au format de poche (d’un prix très modique) qui vient à point nommé. Si d’aucuns penseront d’emblée qu’il s’agit du énième ouvrage traitant d’un sujet sur lequel tout a été dit et son contraire, je dirais qu’ils se trompent. Ceci n’a pas échappé aux éditeurs de cette traduction aménagée du livre paru en néerlandais en 2011 sous la plume d’un expert reconnu en la matière. Pier Vellinga est professeur à la Vrije Universiteit d’Amsterdam et à l’université de Wageningen. À ce titre, il a publié beaucoup d’articles scientifiques mais il a aussi été conseiller du gouvernement des Pays-Bas pour les négociations climatiques internationales et il exerce personnellement des responsabilités au sein des plans nationaux destinés à contrer l’élévation du niveau marin.

2Sans éluder les incertitudes (elles ne sont pas envisagées que dans le titre), il fait le point sur ce qui est établi et ce qui est inconnu à propos de l’influence humaine sur le climat et, de plus, il propose des actions à entreprendre pour contrer les effets négatifs des changements climatiques. Vous l’aurez compris, l’auteur ne fait pas partie des « climato-sceptiques », il s’attache à démontrer que bien des critiques émises par ces derniers (par exemple la stagnation des températures moyennes globales de la période 1998-2009) sont présentées de manière peu conforme à l’honnêteté scientifique, mais il explique pourquoi des doutes subsistent sur des questions importantes et il pousse à calculer les risques et à collaborer au niveau international pour les prendre en compte. Il ne faut pas compter sur ce livre pour obtenir des explications détaillées et exhaustives des processus physiques en jeu. Néanmoins, les variations diverses du flux d’énergie solaire, mécanismes complexes de l’effet de serre, effets contradictoires des diverses espèces de nuages, causes et effets des phénomènes El Niño et La Niña, etc. sont comme d’autres brièvement définis afin de brosser un tableau général qui permet de comprendre l’extrême complexité du système climatique global sans pour autant conduire à l’idée que cette celle-ci empêche une prospective fiable. Au contraire, la question des modèles et des scénarios est traitée sans esquive mais aussi avec subtilité. L’actuelle controverse sur les causes des changements climatiques est expliquée de manière critique et est envisagée sous l’angle de la communication entre science et politique et entre science et économie en analysant le rôle considérable des médias. Ainsi un chapitre du livre est-il consacré à la question : « les climatologues n’exagèrent-ils pas ? ». Un autre répond à la question : « l’influence humaine sur le réchauffement est-elle surestimée ? ». Le suivant, à la question : « Est-ce vraiment grave, un monde un peu plus chaud ? ». Le problème du coût du recours à d’autres sources d’énergie que les combustibles fossiles est également traité en termes de rapport coût/bénéfice.

3J’ai particulièrement apprécié la manière dont l’auteur introduit dans son livre des questions qui sont celles des citoyens non-spécialistes désirant acquérir des bases pour se faire une opinion et garder un cap. Sont ainsi traités des sujets aussi variés que les points de basculement (de non-retour) dans l’évolution climatique (pourquoi une augmentation de température moyenne globale de 3°C plutôt que 2°C à l’horizon 2100 pourrait-elle engendrer des situations climatiques excessivement différentes ?). Comment croire que la terre se réchauffe alors que l’hiver a été si long chez nous ? La prochaine glaciation peut-elle contrecarrer l’évolution actuelle ? À quelle élévation du niveau de la mer peut-on s’attendre d’ici un siècle ? Les catastrophes climatiques sont-elles vraiment en augmentation et, si oui, l’homme y est-il vraiment pour quelque chose ? L’auteur termine son ouvrage en développant une argumentation critique vis-à-vis d’une série de mythes qui régulièrement surgissent ou resurgissent dans les médias et il débouche sur des perspectives aux aspects volontaristes. Par ailleurs ses attributions aux Pays-Bas le poussent à présenter comme un type de réaction « intelligente » au défi climatique les conclusions de l’actuelle commission Delta qui a succédé à celle du plan Delta de construction de digues mises en place suite à la catastrophe de 1953 (qui avait fait 1800 morts). La mise en balance d’une estimation des énormes investissements à consentir dans ce cadre avec les retombées en termes d’emploi et de progrès technologique amène le lecteur à l’idée de l’adaptation au changement. L’auteur plaide aussi pour passer progressivement (entre 30 et 50 ans) mais sans tarder à une économie réduisant drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. Il s’attache à argumenter que ce plaidoyer ne relève pas de l’utopie, en se basant sur des études macro-économiques qui indiquent sa faisabilité. Les énergies durables et l’efficacité énergétique sont passées en revue de manière critique. Ce dernier aspect qui est omniprésent permet à l’auteur d’éviter le piège de la sujétion à une idéologie qui serait incompatible avec l’éthique scientifique. Il s’agit donc d’un petit livre très constructif à recommander.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Réginald Lorrain, « P. Vellinga, “Le changement climatique, mythes, réalités et incertitudes” », Belgeo [En ligne], 2 | 2013, mis en ligne le 16 décembre 2013, consulté le 29 juin 2016. URL : http://belgeo.revues.org/11234

Haut de page

Auteur

Réginald Lorrain

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Belgeo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Fondation Universitaire/Universitaire Stichting
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS
  • Logo National Comittee of Geography
  • Logo SRBG
  • Revues.org